Pourquoi la Finlande est un pays génial à visiter avec des enfants ?

À la base rien ne nous prédestinait à visiter la Finlande. Dans le tiroir à voyages, il y avait d’autres destinations qui attendaient depuis bien plus longtemps. J’avais vaguement entendu une collègue me raconter son séjour magique au coeur de l’hiver en Laponie, mais jusqu’alors ça n’avait pas fait tilt.

L’été, d’ordinaire nous passons nos vacances dans une petite station balnéaire du sud de l’Italie, dans la famille de wanderlustdad. Il y a 3 ans, comme tous les ans au mois d’août, ce petit coin de paradis 11 mois sur 12 est envahi de touristes échappés tout droit de Gomorra. Un soir, après la quinzième douche depuis le matin pour rincer la transpiration d’une journée particulièrement chaude et humide et avant de me préparer pour sortir nous rafraîchir un peu, je tombe sur Facebook sur des photos de vacances postées par une copine de lycée. Elle est en vacances avec sa famille en Laponie. Lumière douce du soleil de minuit, une barque, un lac, un renne, des arbres, et une sensation de calme et de sérénité qui contraste tellement avec le tumulte et la chaleur dans lesquels tu vis depuis deux semaines et qui ne t’inspire qu’une chose, te terrer dans une grotte.

Ce soir-là, je me vois sur le ton de la boutade, dire à wanderlustbeaupapa, l’année prochaine, on viendra vous voir plus tôt dans la saison, mais cette chaleur et ce monde, je peux plus, le 15/08, je serai en Finlande.

Les mois passent, et vient en janvier le moment de songer aux vacances d’été. Ecosse ? Finlande ? Irlande ? on avait envie de nature, de grands espaces et surtout de fraîcheur, car nous allions aussi passer plusieurs semaines dans la chaleur du Sud de l’Italie. Au final, le choix de la Finlande, ça s’est un peu joué à papier – ciseaux – cailloux… Non blague à part, à parité de coût des vols, c’est une recherche rapide sur le prix des chambres qui a fini de trancher. L’Ecosse était plus chère, et comme les Highlands sont une destination qui nous fait rêver depuis longtemps, on a préféré remettre à plus tard et le laisser encore un peu dans le tiroir. Alors pourquoi la Finlande nous a tellement laissé in love ❤ ❤ ❤ ?

La Finlande, c’est LE pays idéal pour les enfants

Pays de la fessée interdite, parmi les champions mondiaux des systèmes scolaires, et de l’éducation bienveillante, en Finlande et du gentil troll Moomin tout est pensé pour que les enfants soient à leur aise. Même les églises sont kids-friendly, on leur a souvent offert des tatouages, des pansements ou des petits jeux pour patienter lors de leur visite. On s’adresse toujours aux enfants avec un grand sourire.

En plein centre ville d’Helsinki, nous avons été assez surpris de voir des enfants hauts comme trois pommes arriver à l’école tous seuls et garer prudemment leurs trottinettes sans un parent pour superviser tout ça…

La Finlande c’est un peu comme Disneyland, la souris à grandes oreilles en moins 😉

Même en plein été, quand tu débarques à Helsinki depuis Rome où il fait 40° à l’ombre, tu ressembles d’abord à l’équipe de Jamaïque de bobsleigh qui arrive à Cagliari dans Rasta Rocket (tu vois l’image ?!?). Une fois le choc thermique dépassé, la première chose qui te saute aux yeux, c’est la propreté des rues. J’habite Marseille, championne inter-catégorie de la grève des éboueurs, donc pour moi c’était tout simplement la quatrième dimension. Des trottoirs propres, des bornes de recyclage à chaque coin de rue, des espaces verts soignés, comment dans un environnement pareil, il pourrait te venir à l’idée de jeter un papier.

Une fois que tu récupères ta voiture à l’aéroport et que tu prends la route, tu découvres là encore ce que tu pensais être une légende urbaine : la courtoisie au volant. Si le panneau indique 80, personne ne se mettra derrière toi façon Lewis Hamilton pour te dépasser en faisant des appels de phares et en klaxonnant rageusement. Non, la règle c’est la règle. Idem au feu rouge, personne ne te sortira de ta sieste, si tu t’endors. Le Finlandais au volant est détendu et respectueux, et rien que pour ça, tu as déjà l’impression d’être en vacances.

Bon d’accord, on a pas forcément visité de quartiers craignos, mais quelles que soient les villes par lesquelles nous sommes passés, nous avons été frappés par l’ambiance sécure qui règne dans le pays… Si chez moi, je laisse mon vélo attaché dans la rue dans minutes avec une chaîne à bateau (j’exagère à peine), je peux ne pas le retrouver. Là-bas, tout va bien, les vélos sont simplement posés le long des murs des maisons et personne ne les touche.

La Finlande fait encore partie des pays épargnés par le tourisme de masse.

Hormis à Helsinki ou à Rovaniemi, proche du village du Père Noël, nous avons rencontré relativement peu de touristes au cours de nos 10 jours de voyage et pourtant, nous avons fait mal roulé notre bosse avec une moyenne de 200 km par jour.

Alors, certes, nous avons voyagé hors saison, nous n’avons passé qu’un jour et demi à Helsinki et qu’une après-midi au village du Père Noël à Rovaniemi, mais nous avons visité de petits trésors du patrimoine finlandais comme Turku, Rauma, Poorvo, des forêts et de la nature, et ça, ça valait tous les musées.

La Finlande est un paradis pour les amateurs de nature sauvage.

La nature, tiens, parlons-en… Au cours des trois heures de vol qui nous séparaient de Rome, nous avons pu voir évoluer les paysages européens, des aires ultra-urbanisées, aux cimes des Alpes en passant par les grandes étendues agricoles d’Europe du Nord avant d’arriver à la Finlande et ses grandes forêts. Déjà, avant même de débarquer le ton est donné.

Alors si, comme nous tu adores les balades dans la nature, les beaux paysages, les forêts à perte de vue et les couleurs de l’été indien, la Finlande remplira ton coeur à jamais.

Au bout de 3 jours en Laponie, tu ne t’émerveilles même plus de croiser un renne sur le bord de la route car tu as dû t’arrêter des dizaines de fois devant un individu impassible stationné au milieu de la nationale et qui n’a clairement pas l’intention de bouger… Là-bas, les appels de phares ne servent pas à signaler un éventuel radar mobile ou contrôle routier mais un renne isolé ou un troupeau en goguette que tu risques de rencontrer sur ton chemin.

Si tu aimes les fruits rouges et les baies en tous genres, prépare-toi à faire un festin. En Finlande, la myrtille est la reine des sous-bois. Les schtroumphs ont fini par avoir vraiment les mains bleues à force d’en cueillir… Les Finlandais en ramassent par seaux entiers pour les manger crues ou en faire de délicieuses confitures ou tartes. La plante est vraiment très facile à reconnaître. Nous avions téléchargé l’application iNaturalist pour apprendre à reconnaître les baies que nous trouvions dans les bois (framboise, mûres, mûres polaires, cranberries sauvages…). En cas de doute, les randonneurs que nous avons croisé sur la route nous ont toujours volontiers renseignés sur le caractère comestible de telle ou telle plante. Si toutefois, vous n’étiez toujours pas sûrs, ne prenez pas de risque bien sûr et passez votre chemin, ce serait dommage de

Nous n’avons pas tenté l’expérience de la pêche, mais si c’est ton truc, sache que là encore, le long des nombreux cours d’eau, tu ne pourras que trouver ton bonheur et peut-être, qui sait, rajouter un superbe saumon à ton tableau de chasse.

Napapiiri, 66°32’38 »

Non ce ne sont pas les chiffres du dernier tirage de l’Euromillions associé à une célèbre marque de vêtements de montagne… mais les coordonnées d’une latitude mythique, celle du cercle polaire. Outre le port d’Helsinki, l’une des principales destinations touristiques en Finlande c’est Rovaniemi et son célèbre village du Père Noël.

Tu peux y franchir le cercle polaire d’à peu près toutes les façons qui soient : en voiture, à pied, en vélo, et l’hiver en motoneige, en raquettes ou en traineau à rennes ou à chiens. Certaines agences de voyages proposent même des cérémonies de passage du cercle polaire avec diplômes d’explorateurs accompagné de guides vêtus de costumes samii (je t’avais prévenu, le village du Père Noël à Rovaniemi c’est un peu le piège à touristes). Je veux bien concevoir que la neige puisse rendre le lieu magique en plein hiver, mais en plein été, j’ai eu du mal à rentrer dans l’esprit du lieu.

J’aurais vu la maison du Père Noël plus isolée dans les bois, pas au bord de la nationale en face pour ainsi dire d’une station service… Ça m’a fait un effet aire d’autoroute prête à avaler à avaler du touriste fraichement descendu de son car pour 4 jours grassement payés chez un tour operator… La majeure partie des attractions du lieu fonctionnant avec la neige, tout y était fermé ou presque et à des prix exorbitants pour une famille de 4 personnes. Ce n’est pas l’étape que nous avons préférée du voyage mais la rencontre avec le Vieux Barbu était tout de même magique pour tous les 4 et depuis les wanderlustchtroumphs n’ont de cesse de répéter que le Père Noël existe puisqu’ils l’ont vu au Pôle Nord.

Une fois la porte d’entrée passée avec tambours et trompettes, si tu continues vers le Nord, tu pourras découvrir la Laponie des Finlandais. Nous y avons rencontré des personnes formidables, d’une grande gentillesse et prêtes à partager leur culture. Nous avons vécu une merveilleuse parenthèse de 3 jours dans un mokki traditionnel au milieu des bois qui restera dans nos coeurs pour toujours, pendant laquelle nous avons :

  • ramassé tellement de myrtilles qu’avant de prendre l’avion, nous avons dû acheter du sucre en catastrophe pour en faire de la confiture pour ne pas les jeter,
  • les garçons ont joué les mineurs à la recherche d’améthystes polaires,
  • goûté au sauna traditionnel chauffé au feu de bois
  • profité des très longues journées qu’offre l’été polaire…

Il n’a manqué qu’une chose à ce voyage, l’émotion des aurores boréales, et je pense qu’un jour j’y retournerai en hiver pour cela. Si avec cet article, je t’ai donné envie de te plonger dans l’organisation d’un voyage vers le grand Nord, n’hésite pas à t’abonner car je te proposerai bientôt un article sur nos 10 coups de ❤ finlandais et ma booklist pour se mettre dans l’ambiance.

À bientôt 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :