Cet été je visite la France #5 : Une pause urbaine à Lyon

Pour cette cinquième publication dans la rubrique Cet été je visite la France, je te propose de venir avec nous à Lyon. Cet hiver, wanderlustdad y a souvent été en déplacement pour le boulot et nous avons eu la chance de le rejoindre pour deux week-ends pour le moins intenses. Alors suis-nous, on t’emmène.

Il était un voyage

Lyon n’était pas spécialement prévue dans nos destinations cette année, mais l’opportunité s’étant présentée à deux reprises, nous avons sauté sur l’occasion pour faire découvrir à nos deux bonshommes la capitale des Gaules qu’ils ne connaissaient pas. Inutile de te dire qu’ils ont beaucoup aimé la ville et qu’ils apprécieront d’y retourner pour découvrir ce que nous n’avons pas eu le temps de visiter.

Avant de partir

Guides et autres compagnons de route

Nous n’avons pas vraiment utilisé de guide cette fois-ci. Nous avions déjà visité Lyon en amoureux, il y a quelques temps. Wanderlustdad, y avait fait depuis quelques séjours, nous étions donc assez au clair avec ce que nous souhaitions faire découvrir aux titis.

Toutefois, nous avons trouvé deux petits livres à destination des enfants qui pourront t’aider à préparer ta visite. J’aime beaucoup la collection Mes P’tites Questions, ils sont toujours très bien fait et celui de Londres nous avait vraiment bien aidé à préparer les garçons à notre visite de l’autre côté de la Manche. Aussi quand j’ai découvert qu’ils en avaient sorti un sur Lyon je n’ai pas hésité à l’emprunter à la bibliothèque.

Le second fait partie d’une collection moins connue mais pour autant assez bien faite, destinée à un public plus grand. On aime beaucoup son double aspect guide touristique avec cartes et infos historiques et culturelles et ses jeux de pistes et mini carnet de voyage.

Transports

En ce qui nous concerne, le meilleur moyen de gagner Lyon depuis Marseille reste le Ouigo. Attention toutefois, lors de la réservation à bien choisir ta gare. Bien souvent les trains roses et bleus desservent la Gare de St Exupéry située en banlieue de Lyon. Pour rejoindre le centre il faut donc prendre le Rhône Express, dont la course aller simple coûte près 17€ par personne. Aussi, si les horaires te conviennent mieux vaut privilégier les gares de Part-Dieu ou Perrache, directement reliées au réseau de métro.

Hébergement

Lors de notre premier passage par Lyon, nous avions opté pour l’hôtel Charlemagne, à deux pas de la gare de Perrache. Les chambres étaient soignées et le petit déjeuner copieux, parfait pour démarrer un journée de visite et partir à l’assaut de la colline de Fourvière…

Pour ces deux week-ends avec les enfants, nous avons privilégié des logements sur airbnb, situés sur les pentes de la Croix-Rousse, non loin de Caluire-et-Cuire.

Sur place

À voir / à faire

  • Visiter le Vieux Lyon : avec ses ruelles pavées, ses traboules et ses immeubles avec cette architecture si particulière ainsi que ses petites boutiques et ses restos, c’est l’endroit où toute la famille aime se perdre en quête d’un nouveau coin de rue à photographier ou d’une nouvelle oeuvre d’art éphémère à découvrir.
  • Prendre le funiculaire pour monter la colline de Fourvière et admirer la vue: les enfants ont adoré prendre ce drôle de mini-métro (bon en vérité, ils étaient surtout très contents de ne pas avoir à monter les escaliers…), et découvrir la vue depuis la terrasse qui jouxte la Basilique de Fourvière et apercevoir le Crayon et les autres gratte-ciel.
  • Découvrir les vestiges romains : en descendant, à pieds cette fois-ci, par le parc qui s’étend sous la ND de Fourvière, tu finis immanquablement par tomber sur les vestiges romains. Souvenirs d’une époque où Lyon, s’appelait Lugdunum et était la capitale des Gaules, tu pourras découvrir au coeur du parc archéologique de Fourvière le théâtre antique, l’odéon et marcher dans anciennes les ruelles pavées qu’empruntaient les romaines pour faire leur shopping.
  • Se perdre dans les rues et admirer les oeuvres de Street Art. Que se soit sur les pentes de la Croix-Rousse, dans le Vieux-Lyon, près des Confluences ou de la Part-Dieu, Lyon est une ville qui bouge sur le plan de l’art urbain et chaque visite est une surprise. Ouvre bien les yeux, et regarde partout. Au sol, tu trouveras souvent des nids-de-poules joliment comblés de mosaïques par l’artiste Ememem, qui apportent un peu de couleur et de poésie dans la grisaille du bitume. Sur le murs, peut-être tes pas te porteront-ils sur les traces de l’une des attaques menées par Invader en 2000 et 2005 ou sur un portrait de John Hamon. La surprise y est permanente…
  • Découvrir la tradition des marionnettes et visiter le musée Guignol : impossible d’aller à Lyon avec des enfants sans parler de Guignol et de la tradition de la marionnette. Je te ferai grâce de la chanson de Chantal Goya, tu risques sinon de me lancer des cailloux et de ne plus jamais vouloir lire ce blog ;). Tu trouveras au coeur du Vieux-Lyon, un tout petit musée situé au sous-sol d’une boutique qui retrace l’histoire de ce drôle de gône et de ses aventures avec Gnafron et le gendarme.
  • Se perdre dans le quartier de la soie et descendre les pentes de la Croix-Rousse. Autre voyage dans le temps, la Croix-Rousse nous invite à nous plonger dans l’histoire du Lyon du XIXè siècle et dans le travail de la soie. C’est dans ce quartier que les canuts et leurs métiers à tisser avaient élu domicile pour fournir une soie très appréciée des salons parisiens. Nous n’avons jamais eu l’occasion de le faire mais si le sujet t’intéresse, la maison des canuts retrace l’histoire de la soie lyonnaise.
  • Chiner chez les bouquinistes en bord de Saône : les ponts, la vue sur les pentes de la Croix-Rousse, la Saône qui s’écoule tranquillement et les étals des bouquinistes avec l’odeur si caractéristique du livre jauni, voilà un petit coin dans lequel je pourrais passer des heures…
  • Prendre le vaporetto de Confluence au Vieux Lyon. Non je ne me méprends pas, je n’ai pas abusé de brioche aux pralines roses ou de beaujolais nouveau en écrivant cet article, le sucre et l’alcool ne sont pas en train de me monter à la tête… Lyon, comme Venise a bien son vaporetto. Ce service de navette fluviale qui relie le tout neuf centre commercial des Confluences à Vaise est ouvert de mars à décembre et permet de découvrir la ville depuis la Saône et représente une alternative plutôt sympa au métro, au vélo ou la marche.
  • Visiter le musée de l’Institut Lumière. Qui dit Lyon, dit aussi frères Lumières et donc cinéma. À ne pas confondre avec le musée de la miniature et du cinéma, situé au coeur du Vieux Lyon, le musée de l’Institut Lumière, est assez excentré. Outre la découverte de la Villa de la famille Lumière, merveille d’architecture, le musée propose un voyage dans le temps, aux premières heures du cinéma avec non seulement des extraits des premiers films de Louis et Augustes Lumière mais aussi une découverte des objets qui ont conduit à l’invention du cinématographe. Les enfants apprécieront sans doute de découvrir les lanternes magiques et autres ancêtres du cinéma d’animation. De plus, le dimanche matin, il prévoit des séances adaptées au jeune public.
  • Faire une balade en famille au parc de la Tête d’Or et y voir un spectacle de Guignol. C’est le poumon vert de la ville. D’aucuns se plaisent même à le comparer à Central Park. Il faut dire que les deux parcs sont contemporains dans leur création et se ressemblent assez dans leur structure. En effet, la Tête d’Or, tout comme son homologue New Yorkais compte un zoo, un jardin botanique avec de magnifiques serres, un lac sur lequel on peut naviguer en barque pour une escapade romantique, et un théâtre de marionnettes qui ravira les plus jeunes. Pour les sportifs, c’est l’endroit idéal pour faire son jogging ou pédaler un peu en toute sécurité.
  • S’émerveiller devant les collections du Musée des Confluences. Il est parmi les derniers nés des grands musées de France. Ouvert depuis 2014, il est le fleuron de la rénovation urbaine du quartier de la Confluence. Il abrite des collections permanentes liées à l’histoire naturelle et à l’anthropologie et des expositions temporaires aux thèmes riches et variés, et à la scénographie particulièrement soignée. Les schtroumpfs ont adoré lors de notre visite l’exposition sur les mini-monstres de notre corps (esprit dégueu trashouille propre à l’enfance je pense…) et les installations à l’humour décalé de Plonk et Replonk. Côté collection permanente, franc succès pour la salle des fossiles de dinosaures, c’est toujours une valeur sûre avec les enfants, mais aussi pour les papillons et les scarabées aux mille couleurs. L’entrée pour les adultes est assez chère, mais les enfants ont droit à la gratuité jusqu’à 18 ans. Non loin du musée, tu trouveras aussi l’aquarium, mais nous gardons cette visite pour une prochaine fois.
  • Flâner sur les quais : quais du Rhône ou de la Saône, Lyon t’offre le double de possibilité pour te balader au bord de l’eau. Petit bonus coté rhodanien, les péniches faisant office de bar ou de resto, le skate park, la piscine à ciel ouvert chauffée même l’hiver.
  • Se poser sur les places : Bellecour, des Terreaux, place de l’Opéra ou celle des Célestins avec ses sublimes magnolias en fleurs au printemps, Lyon propose tout un tas de jolies places où faire une pause pour se reposer des nombreux kilomètres faits à pieds à travers ses rues.
  • Goûter à la gastronomie lyonnaise : impossible de passer par Lyon sans parler de gastronomie et de bonne chaire. Tu trouveras par la suite nos établissements chouchous. Il va de soit que dans toute escapade lyonnaise, les bouchons et les halles Paul Bocuse sont un passage obligé si tu es un fin gourmet.
  • Pour les footeux, le Groupama Stadium propose la visite du musée OL. Pour notre part, nous avons passé notre tour, pas pour une question de chauvinisme ou de rivalité entre les olympiques mais pour une simple question de temps et de centres d’intérêt.

Où faire du shopping ?

Envie de mode

Outre les grands centres de la Part-Dieu et des Confluences où tu retrouveras les grandes enseignes multi-nationales, tu trouveras surement ton bonheur dans les petites boutiques de créateurs de la rue romarin et du bas des pentes de la Croix-Rousse.

Pour ma part j’ai eu un vrai coup de coeur devant la vitrine de la Rumeur Blonde et ses headbands et autres accessoires en cuir magnifiquement travaillés. La seule chose qui m’a retenue de craquer étant le budget nécessaire à l’acquisition de l’une de ces petites merveilles, mais qui sait, peut-être pour une prochaine visite…

Coté chaussures, la fan de Dr Martens que je suis est comblée avec une boutique qui leur est totalement dédiée. N’en déplaise à Cristina Cordula, moi je ne troquerais le confort et la solidité de mes écrase-bouse contre aucun Louboutin du monde… Mais là encore, je ne fais que rêver…

Pour les schtroumpfs

Entre Guignol, le Petit Prince, et autres magasins de jouets traditionnels du Vieux-Lyon et la boutique du Musée des Confluences, les enfants trouveront sûrement leur bonheur pour ramener un souvenir de leur visite. Les nôtres, ont pour leur part choisi d’aller faire un tour du côté du Lego Store… Chez nous, la visite du Lego Store est un peu un passage obligé dans les découvertes d’une nouvelle ville. Londres, Rome, Milan, Disneyland Paris, les garçons trouvent toujours un moyen pour que l’on finisse par y faire un crochet afin d’admirer les constructions exposées. Celui de Lyon n’a pas fait exception, il n’a toutefois pas le charme de ses frères européens. Situé en pleine galerie commerciale de la Part-Dieu, on n’y retrouve pas de référence à Lyon, et les boites disponibles ne sont pas beaucoup plus nombreuse que dans une autre grande surface de jouets.

Pour les gourmets

Je te parlais tout à l’heure des halles Paul Bocuse, où tu trouveras sûrement de quoi ramener des souvenirs gourmands de ta visite lyonnaise. Pour notre part, pas de passage à Lyon sans retour à la maison avec un paquet de pralines roses, le petit péché mignon de la famille.

Où manger / où boire un coup ?

Le Vieux-Lyon regorge de petits bouchons, restos typiques et autres bonnes adresses. Tu trouveras sûrement ton bonheur en flânant dans les ruelles. En ce qui nous concerne, voici nos adresses coup de coeur à Lyon :

  • Le François Villon : rue boeuf. On adore l’ambiance de restaurant atypique où chaque visiteur est invité à laisser une trace de sa présence sur les murs. C’est un bon compromis pour un repas en famille : la cuisine lyonnaise traditionnelle est au rendez-vous pour les adultes amateurs et pour les enfants, les burgers permettront de reprendre des forces après une longue journée de visite. Petit plus le week-end, le goûter avec son chocolat chaud aux pralines roses… J’en salive encore…
  • Auberge Le Rabelais, 39 rue saint Jean. On reste dans les écrivains du Moyen-Age avec cette adresse typique du Vieux-Lyon, sa déco en bois sombre et sa cuisine traditionnelle. Pas de panique si la cervelle de canut ou le tablier de sapeur ne font pas rêver les schtroumpfs, le menu enfant propose lui aussi une alternative à la cuisine lyonnaise.
  • Le James Joyce, rue saint Jean : situé juste en face de l’auberge le Rabelais, ce pub irlandais propose de super fish and chips dans une déco cosy très agréable. Seul bémol, les enfants n’y sont plus admis à partir de 18h00. En ce qui nous concerne, nous avons profité d’un pub désert en y mangeant le midi.
  • La péniche la passagère, 13 quai Augagneur. Embarquement immédiat pour cette jolie péniche dans laquelle nous avons adoré nous réchauffer après une froide après-midi de visite. L’été, sa terrasse en bord de Rhône a aussi l’air des plus agréable pour un début de soirée.

Voilà, j’espère que cette escapade lyonnaise aura été à ton goût, la semaine prochaine, nous resterons en Auvergne Rhône-Alpes pour une découverte de la saison estivale du Puy-en-Velay et des premiers pas vers les chemins mythiques de Compostelle et de Stevenson.

À bientôt 😉

7 Comments on “Cet été je visite la France #5 : Une pause urbaine à Lyon”

  1. Ping : Lyon insolite et méconnu – Nadège Druzkowski aux éditions Jonglez | my wanderlust family

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :