Café des voyageurs #6 : Back to the begins

Notre premier Interail

Le café des voyageurs, à la manière des rendez-vous littéraires hebdomadaires comme C’est lundi que lisez-vous ou le Throwback Thursday, est un rendez-vous créé pour partager nos publications, réunies autour d’un thème nouveau chaque semaine et de nous faire découvrir de nouveaux blogs. La récap des liens se fait sur le blog My wanderlust family.

Comme chaque semaine, je te propose de partager un article sur le thème choisi en répondant à ces trois amorces.

Cette semaine, je t’emmène…

J’ai choisi ce lieu car…

Et si tu ne devais choisir qu’une image pour décrire ce lieu ? Laquelle choisirais tu ?

Pour cette semaine, retour vers le passé avec LE voyage qui nous a tous marqué. Celui qui a été le premier d’une longue série d’autres… Celui qui nous a donné l’envie de partir à travers le monde le sac sur le dos, de sauter de trains en trains ou d’avions tel un Phileas Fogg des temps modernes, ou de partir marcher le long des chemins de France et de Navarre.

Cette semaine, je t’emmène…

Entre Strasbourg, Prague et Venise, pour un voyage en Interail pour notre premier voyage en amoureux. C’est en 2007, on était tous les deux étudiants et pour les 25 ans de WanderlustDad, j’avais eu envie de marquer le coup en lui faisant retrouver Prague, qu’il avait adoré visiter quand il était au lycée et que je ne connaissais pas. Budget ultra serré obligé, 1200€ max pour 10 jours de voyage comprenant les hôtels, le transport etc. A l’époque Ryanair et consort n’étaient pas très nombreuse et l’offre low cost au départ de Marseille n’était pas très développée. Notre choix s’était très vite porté vers la formule interrail Global pass avec 10 jours de train pour 1 mois. On partirait donc pour 10 jours à travers l’Europe avec notre sac à dos.

J’ai choisi ce voyage car…

C’est mon premier voyage de « grande ». Pour la première fois, j’ai dû me heurter à toute la partie organisation, budget, recherche de logements et de visites. À Prague que sur Venise, faire tenir notre budget riquiqui à une époque où airbnb n’existait pas non plus a relevé du casse-tête chinois… En écrivant ça, j’ai vraiment l’impression qu’une éternité s’est passée depuis ce voyage et je prends conscience que les géants d’internet ont beaucoup contribué à modifier notre façon de voyager en une dizaine d’années.

Au cours de ces dix jours, nous avons découvert Strasbourg, sa cathédrale, sa Petite France, appris que les transports en commun ne circulent pas le 14 juillet et dû aller en Allemagne à pieds pour réserver notre train de nuit de Francfort à Prague.

Et puis chéri a joué les Ciceron à Prague. On s’est fait arnaquer au change. On a payé des bouteilles d’eau plus chères que des bouteilles de bières. On s’est émerveillés devant l’horloge de la mairie. On a flané sur le Pont Charles et goûté à l’absinthe dans une taverne sous le pont Charles. On a acheté une marionnette en bois. On a visité les synagogues du Josefov et admiré la vue sur la Vlatava depuis le Château et Mala Strana. On a découvert la canicule qui frappe les pays de l’Est en plein mois de juillet et qui oblige les autorités à mettre des camions brumisateurs dans les rues. Puis on a pris un train de nuit en direction de Venise.

De nos nombreuses expériences de voyage, cette nuit dans ce train couchette restera sûrement l’une des plus improbables. Dans notre compartiment cette nuit là, il y a un groupe de 4 étudiants Sud coréens, deux couples comme nous qui voyageaient à travers l’Europe. Très vite, nous avons commencé à échanger sur nos itinéraires, nos parcours, nos vies ici et là-bas et la soirée s’est finie avec des jeux dignes de ceux des chaînes japonaises que l’on voit parfois passer au zapping. Je crois que l’on a rarement autant ri avec des voisins de trains et que les compartiments voisins ont dû se demander ce qui pouvait bien se passer puis on s’est salués le matin sur le quai de la gare en se souhaitant bonne continuation.

Puis nous sommes sortis de la gare et nous avons découvert la Sérenissime et sa magie. Il ne nous restait plus grand chose dans les poches alors il a fallu jouer de stratégie et d’économie dans le choix des lieux à visiter. Venise déjà à l’époque était une ville très chère, nous avons pris le Pass Chorus pour visiter les églises. On a dû acheter des casquettes à des vendeurs de rues qui auraient pu concourir au titre de la casquette la plus moche de la création parce qu’avec la réverbération de l’eau et la chaleur, c’était intenable. On a énormément marché parce que la gondole était hors budget et que le prix des vaporetto à la course est prohibitif. On a tout de même pris une journée pour visiter, Murano et ses souffleurs de verre, Burano, sa dentelle et ses façades aux mille couleurs et enfin Torcello et son église. On a visité les installations gratuites de la biennale et on s’est débrouillés pour faire tenir les repas dans notre budget. Pas de restos près du Rialto, ni de café sur la place Saint Marc, mais la découverte de glaciers hors des sentiers battus et des sandwichs fait maison à l’épicerie du coin et mangé sur des bancs le long du Canal.

Ces trois jours à Venise sont plein de ces petits souvenirs que tu ramènes dans tes bagages de tes voyages de jeunesse. L’un deux est à mon annulaire droit depuis, puisque c’est sur un pont caché, m’a demandée en mariage. L’autre nous est resté dans le coeur, comme ce merveilleux pique nique improvisé en tous jeunes fiancés, fait de pizza à emporter, d’une bouteille de spumante bu dans une tasse à café rouge qui s’est ébréchée entre l’épicerie et les bord du Canal Grande. Sur fond de coucher de soleil et de Pont du Rialto, on a dû passer des heures ce soir là à regarder passer les bateaux qui trinquaient volontiers avec nous sans savoir ce que l’on célébrait.

Si tu ne devais choisir qu’une photo laquelle choisirais-tu ? Pourquoi ?

Une grande partie des photos de ce voyage sont en argentique, et tirées sur papier, aussi, je ne te raconte pas la qualité… Mais je ne manquerait pas à la tradition de ce café des voyageurs de ne choisir qu’une image pour résumer ce voyage.

En vérité, c’est l’une de mes meilleures amies qui m’a donné l’idée de cet article. Il y a quelques temps, elle m’a ramené un paquet de guides touristiques pensant qu’ils étaient à moi. Parmi eux, Europe on a shoestring de Lonely Planet. En revoyant ce guide, tout le voyage et l’organisation sont remontés à la surface comme si c’était hier. Cet énorme guide, tout en anglais est un condensé d’informations pour qui souhaite faire un tour d’Europe à petit budget. Aujourd’hui, je ne sais pas si on garderait ce poids dans son sac à dos mais à l’époque cette bible des backpackers avait été un compagnon de voyage indispensable.

Et vous, où vous a emmené votre premier grand voyage ?

Thème du 16 septembre : Eté indien

Thème du 23 septembre : couleurs d’automne

Thème du 30 septembre : en forêt

En attendant le prochain café des voyageurs, je vous souhaite une belle semaine

À bientôt 😉

8 Comments on “Café des voyageurs #6 : Back to the begins”

  1. J’adore les voyages en train ! Je vais me renseigner de plus près pour l’Interail 🙂 Même si maintenant avec les bus, cette offre devrait être plus intéressante… J’ai beaucoup aimé votre nuit dans le train couchette ! Vous vous êtes bien amusés 🙂

    Voici mon article pour cette semaine : https://osevoyagerseule.com/le-cafe-des-voyageurs-6-votre-premier-grand-voyage/

    Au plaisir de te lire la semaine prochaine 🙂

    Aimé par 1 personne

    • L’avantage de l’interail c’était surtout sur les longues distances. Tu valides ta journée et tu voyages autant que tu veux dans autant de trains (sauf si train couchette où il faut réserver avant et payer un petit supplément. 🙂

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :