Les lapins de la couronne d’Angleterre tome 1 – Santa Montefiore, Simon Sebag Montefiore et Kate Hindley

Il était une rencontre

En matière de littérature jeunesse, je dois avouer que souvent, je suis bien contente de pouvoir me cacher derrière mes enfants. Et pour ce qui est des Lapins de la couronne, j’admets sans vergogne avoir craqué davantage pour moi que pour eux qui au départ n’en avait rien à faire de cette histoire et ne juraient que par les Royaumes de feu. Heureusement que ma libraire jeunesse me connaît bien et qu’à défaut de mes gosses quand ils ne sont pas coopératifs, je peux me cacher derrière mon boulot…

À ma décharge, il faut dire qu’ils avaient mis le paquet chez Little Urban entre cette couverture so vintage rappelant les livres d’aventures à la Jules Verne et les illustrations en noir et blanc au charme désuet à la Béatrix Potter relayés à grand renfort de stories et de publis sur Instagram, j’étais été faible, j’ai fini par craquer. Tous les enfants ont eu leur livre, les petits comme la grande ! Et nous avons embarqué en famille pour une lecture feuilleton du soir à deux voix avec Timmy Poil Fauve et les valeureux Lapins de la Couronne d’Angleterre.

L’histoire

Timmy est le dernier lapin de sa portée. Chétif et affublé d’un cache œil, il est le bouc émissaire de ses frères et sœurs qui ne manquent pas une occasion de l’embêter.

Heureusement, il a l’habitude de trouver refuge auprès d’Horatio, un Vieux Lapin blessé dans on ne sait quelles batailles. Dans son terrier, Timmy écoute des heures durant les histoires des valeureux lapins qui prêtèrent le serment de défendre les chevaliers de la table ronde et de leurs descendants qui aujourd’hui, mieux que le MI-5 défendent avec ferveur la famille royale d’Angleterre.

Tout cela aurait pu rester ne rester qu’une légende si Timmy, alors qu’il tentait une nouvelle fois de fuir les farces de son frère aîné, n’était pas venu à la connaissance d’un terrible complot fomenté par les Ratzis, des rats, affreux, sales et puants prêts à voler l’âme des célébrités en dérobant des clichés vendus à prix d’or sur scélérat.com.

Horatio est formel, il faut prévenir les Lapins de la Couronne et c’est à Timmy que revient cette mission. Quitter sa garenne natale et prouver son courage dans la grande capitale pour déjouer ce complot et sauver l’honneur de la reine.

Notre avis

Cet avis, une fois n’est pas coutume sera écrit à six mains et non à deux…

Contrairement à d’autres romans que l’on a l’habitude de lire en relais, pour celui-ci, j’ai tenu à lire ou écouter toute l’histoire. Grandschtroumpf qui n’a pas encore l’âge préconisé par l’éditeur était très content d’en lire tout seul quelques pages avant de me donner le change pour la lecture de la fin du chapitre.

L’écriture est fluide et l’humour est assez fin, cela a nécessité quelques explications par moments mais c’est aussi ça qui fait la richesse d’une lecture. J’ai en tous cas beaucoup apprécié les multiples niveaux de lectures et l’humour parfois pipi-caca avec les rats qui ont fait hurler de rire les garçons et parfois plus so british avec la distinction de Nelson et Horatio qui en font une vraie lecture à partager en famille.

Outre le personnage de Timmy, tellement attachant, et des Ratzis, ces gros rats degueus tellement tordants, on découvre au fil des pages toute une galerie de personnages, de l’amiral Nelson au Tapeur Zeno, qui pour GrandSchtroumpf ressemble beaucoup au Lapin de Pâques des 5 Légendes de Dreamworks dans son illustration et sa façon de parler en passant par Laser, lapine d’élite au grand cœur (ça fait plaisir de voir des filles dans ce rôle là !) et Belle de Patte, gouvernante cleptomane aux airs de Castafiore. Tous sont très réussis tant au niveau de l’écriture que du dessin qui est vraiment le gros atout de ce roman.

Minischtroumpf lui, prenait un plaisir à feuilleter les pages à la recherche de la prochaine illustration et insistait lourdement sous la tente pour qu’on l’appelle quand il y aurait l’image pour qu’il la voie bien…

Inutile de te dire donc qu’on a tous adoré. Les garçons étaient petits lorsque nous avons visité Londres mais si tu t’apprêtes à y aller, c’est sans conteste un livre à glisser dans la valise des enfants pour les accompagner pendant le voyage. En tous cas si on devait y retourner il est clair que Timmy&Co seraient du voyage.

Sauf que voilà, alors que l’on avait patiemment fait durer le plaisir au rythme d’un chapitre par soir, avant-hier, n’y tenant plus, on a dévoré goulument les trois derniers chapitres pour mettre fin au suspens… Il faut attendre maintenant la suite des aventures des Lapins de la couronne d’Angleterre, en espérant que les auteurs ne soient pas aussi long que G.R.R Martin avec Le trône de fer… Alors Little Urban faites vite ! Un fan club attend le tome 2 avec impatience dans la Wanderlust family !

8 Comments on “Les lapins de la couronne d’Angleterre tome 1 – Santa Montefiore, Simon Sebag Montefiore et Kate Hindley”

  1. Ping : C’est lundi que lisez-vous ? #13 – my wanderlust family

  2. Ping : Bilan d’un an de blogging et palmarès des articles de l’année | my wanderlust family

  3. Ping : Les lapins de la Couronne d’Angleterre – Air Force One de Santa Montefiore, Simon Sebag Montefiore et Kate Hindley | my wanderlust family

  4. Ping : La légende de Maurice – Le poney volant de Philip Reeve et Sarah Mc Intyre | my wanderlust family

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :